Avenue de la Guérinière / PLACE DES DROITS DE L'HOMME : réunion publique avant AMÉNAGEMENTS

avenue gueriniere small

La municipalité invite les Véretzois à une réunion publique le vendredi 20 septembre 2019 à 20h salle Eugène-Bizeau pour présenter les travaux de rénovation de l’avenue de la Guérinière qui débuteront à l’automne et le projet de construction de logements place des Droits de l’Homme.

 

 

Travaux de rénovation de l’avenue de la Guérinière

Le projet élaboré par le bureau d’études de la communauté de communes de l’Est Tourangeau s’inscrit dans la continuité des réflexions engagées par les élus en matière de déplacements doux et sécurisés. L’avenue de la Guérinière est autant empruntée par les véhicules (3400 par jour) que par les piétons et les cyclistes : la proximité des écoles, la salle Eugène-Bizeau et les terrains sportifs drainent une population jeune, piétonne et cycliste.

À terme, l’axe sera embelli et sécurisé pour les automobilistes, les piétons, les cyclistes et les usagers des transports en commun.

 

Projet de construction de logements place des Droits de l’Homme

La municipalité est en discussion avec le bailleur social Val Touraine Habitat qui va acquérir une partie des terrains de la place des Droits de l’Homme pour y implanter quelques logements et un cabinet abritant notamment les kinésithérapeutes.

____________________________________________

Haut de la page

UNE APPROCHE RAISONNÉE DES ESPACES VERTS

fleurs pieddemurAvec l’arrivée du printemps, c’est l’entretien raisonné des espaces verts qui reprend. Le plan de gestion différenciée est décliné et mis en œuvre par des moyens variés : différenciation des espaces, désherbage mécanique et manuel, accompagnement de la végétalisation spontanée, semis innovants et sensibilisation à l’intérêt des herbes sauvages.

 

L’entretien des espaces verts dans les zones résidentielles

Pour la mise en œuvre du plan de gestion différenciée, la municipalité a réparti les dif­férents secteurs en trois catégories : “zones de prestige”, “zones résidentielles” et “zones naturelles”. Le niveau d’entretien des espaces a été décidé en fonction de leur usage et de leur sensibilité écologique. Le but est de concilier harmonieusement fréquentation et préservation d’écosystèmes fragiles. Des zones refuges pour la biodiversité seront laissées non tondues sur les surfaces enherbées de taille conséquente : elles ne seront fauchées qu’une fois par an durant l’automne, laissant aux espèces le temps de se reproduire et aux petits de grandir.

 

Suppression de l’utilisation des pesticides et appropriation de techniques plus respectueuses de l’environnement

Les services techniques utilisent des brosses de désherbage mécanique, qu’ils adaptent sur un microtracteur ou un support type motoculteur. Par une action rotative, elles éliminent les végétaux indésirables. Elles doivent être couplées au passage de la balayeuse ou à un ramassage manuel et donnent alors des résultats satisfaisants.

Condition­nées par les prévisions météorologiques et les températures qui influent radicalement sur la croissance de l’herbe et la facilité d’ac­cès aux différents sites, les interventions des agents municipaux sont parfois reconduites. En 2018, les tontes ont démarré presqu’un mois plus tard que l’année précédente et les sols gras et meubles ont rendu délicates les premières tontes.

 

Echanges de bonnes pratiques entre communes

Des échanges de bonnes pratiques entre les communes sont régulièrement organisés. Pour exemple, une opération partenariale de désherbage des terrains de pétanque a été organisée par les adjoints au Maire. Elus, membres de l’ASV Pétanque et agents communaux ont désherbé manuellement les terrains pendant toute une matinée.

 

Qu’en est-il du fleurissement des pieds de murs ?

Une autre alternative aux produits phytosa­nitaires est d’accompagner la végétalisation spontanée, notamment sur les trottoirs dont la fonction première est de sécuriser le dépla­cement des piétons.

Le fleurissement des pieds de murs embellit le cheminement des piétons et rend plus agréable l’espace public. Il permet aussi l’infiltration des eaux pluviales.

La municipalité invite chaque habitant de la commune à participer à cet effort collectif en maintenant la partie “pied de mur” en bon état de propreté, et sans utiliser de produits phytosanitaires.

 

Une réflexion sur le gazon à pousse lente

Le mélange de graines de gazon semé est ajusté en fonction des caractéristiques du sol, de la résistance au piétinement ou à la sécheresse. Un gazon à pousse lente s’ins­talle tranquillement et s’étale : chaque brin d’herbe va donner une multitude de brins fins et couvre ainsi plus d’espace.

____________________________________________

Haut de la page

LES CLOTURES DOIVENT TENIR COMPTE DE LEUR ENVIRONNEMENT
rsz cloture

La clôture est une barrière entre l'espace public et l'espace privé, sa réalisation doit faire l'objet du plus grand soin.

Par sa nature, son gabarit, les matériaux utilisés et son style, la clôture participe pleinement à l'identité de l'espace public et doit être réalisée en cohérence avec l'environnement existant. Quand la haie est un jardin, la rue est un parc !

Tout projet de construction ou de modification d'une clôture, d'un mur ou d'un portail est donc soumis à déclaration préalable de travaux. Cela permet au Maire de s'assurer avant tous travaux que le projet respecte l'identité des lieux.

Pour vous aider à concevoir votre projet en cohérence avec le lieu où il se situe, vous pouvez consulter le guide pratique du CAUE37.

____________________________________________

Haut de la page