Le Mot du Maire

daniele guillaumeCette rentrée 2019 ouvre l’ultime semestre de notre mandat : les élections municipales auront lieu en mars prochain.

Pour autant, l’action municipale ne faiblit pas. Véretz continue de changer, de s’équiper, de se développer. Les chantiers sont nombreux sur notre commune, comme en témoigne le sommaire du Véretz Mag de septembre. Certains s’achèvent, comme les travaux de l’école élémentaire ou les nouveaux locaux de La Pidellerie qui vont désormais accueillir les activités de l’Ecole de Musique intercommunale et de l’Espace Jeunes. D’autres s’ouvrent : la fibre optique va tisser sa toile sur la commune ; les travaux de la piste cyclable entre le pont et la gare ont débuté ; d’importants aménagements vont être lancés sur l’avenue de La Guérinière : chaussée, trottoirs, piste cyclable ; enfin, face à la place des Droits de l’Homme, un
programme de logements va être réalisé, lequel préservera la coulée verte.

Notre commune connaît une incontestable dynamique de développement.

Si nous pouvons aujourd’hui concrétiser tous ces projets, c’est parce qu’en début de mandat, nous avons su faire les efforts budgétaires et les économies nécessaires pour reconstituer notre capacité d’investissement. La situation financière de Véretz était alors obérée par la diminution drastique des dotations de l’État. Nous récoltons donc aujourd’hui le fruit de notre prudence de gestion.

L’élu se doit de ne pas se laisser dicter ses choix par les échéances électorales mais d’envisager l’avenir à moyen et long terme. Ainsi, pour préparer le Véretz de demain, nous travaillons aussi sur une programmation pluriannuelle des travaux de voirie et d’entretien des bâtiments communaux. Gouverner, n’est-ce pas prévoir, comme le dit l’adage ?